lundi 20 novembre 2017 14:29:02

Nouvelles de Sétif, Le Wali dans les communes de Tella, Taya et Hamam Sokhna : Le thermalisme, une ressource

Investissement industriel : Des opportunités multiples

PUBLIE LE : 12-01-2017 | 0:00
Photos : Krach

Page animée par Farouk Zoghbi 

Le wali, accompagné du président de l’APW du conseil exécutif et des autorités civiles et militaires, s’est rendu ces jours derniers dans la daira de Hamam Sokhna, où il a pris la mesure de cette dynamique et boosté d’autres projets.

Une visite à l’issue de laquelle le premier responsable de cette wilaya fera aussi beaucoup de proximité en allant à l’écoute des citoyens venus même des villages les plus éloignés. Les demandes exprimées par ces citoyens dans les communes de Tella,Taya ou Hamam Sokhna se rejoindront dans l’alimentation en gaz de toutes ces agglomérations secondaires  souvent éparses mais parfois populeuses à l’instar de celle de Ouled Aggoune dont les citoyens évoqueront le chiffre de 3.000 habitants, après que cette source d’énergie, ait désormais gagné les 60 communes de la wilaya et qu’un vaste programme de densification ne soit  engagé sur le terrain. Dans une wilaya où le taux de couverture est passé de 27% en 1999 à prés de 95% actuellement, avec pas moins de 10.000 foyers en voie de raccordement au titre de la deuxième tranche, le wali ne manquera également pas de souligner les efforts également déployés dans ce contexte au titre du budget de wilaya, consacrant pour cette seule nouvelle année 2017, une enveloppe de 37 milliards de centimes à cette source d’énergie.  
Dans la commune de Tella où il inspectera plusieurs projets, le wali se rendra sur le chantier du nouveau siège de l’APC dont le taux d’avancement à atteint 70%, soulignant la nécessité de ne pas s’engager sur des infrastructures d’envergure souvent au coût élevé sans tenir compte des réalités humaines de chaque commune.
Il visitera un groupement de 10 habitations rurales à Bir J’did et appellera là aussi les élus locaux à faire dans la prospective et rester sur un plan de façade avec des possibilités d’extension en hauteur dans une daira qui a déjà bénéficié de 565 logements ruraux, dont 518 sont achevés. La visite du service de biométrie et, partant, l’amélioration du service public dans ces contrées lointaines a été un des points fort de cette visite au cours de laquelle M. Nacer Maskri reviendra sur  la nécessaire valorisation des ressources des communes et de la création de nouvelles richesses appelant par la même à la création de micro zones d’activités
Dans la commune de Taya, le wali qui inspectera le chantier d’un lycée de 800 places dont 200 en demi-pension, ne fera aucune concession pour son ouverture à la rentrée prochaine avec 4 autres lycées et 1 CEM.  Une infrastructure qui nécessitera une enveloppe de 36 milliards de centimes. Il insistera aussi sur les 3 éléments forts  de la qualité, la solidité et du temps quand il visitera le chantier du nouveau siège d’APC ou il relèvera avec satisfaction que 6 millions de dinars ont été économisés suite à certains réaménagements simples avant de se rendre sur le chantier avancé d’une maison de jeunes, dotée de toutes les commodités nécessaire et où le reliquat de plus de 1,2 million de dinars sur l’enveloppe permettra de réaliser  un terrain en gazon synthétique pour les jeunes de cette commune. A Hamam Sokhna, réputée pour ses potentialités thermales, le point fort de cette visite résidera indéniablement sur tous ces investissements privés dans la réalisation de structures hôtelières de niveau supérieur, dotées d’équipements pour le tourisme de cure.
Le wali visitera deux nouvelles grandes infrastructures du genre, avant de procéder à une action analogue au niveau de la ZET de Hamam Sokhna. Il  rencontrera les 5 investisseurs qui doivent s’implanter sur cette zone d’activités.

------------////////////////

Investissement industriel
Des opportunités multiples

A l’issue de la dernière session de l’APW, le wali de Sétif, n’a pas manqué de faire état des potentialités et des opportunités offertes par cette wilaya en matière d’investissement citant par la même le chiffre de pas moins de 12.277 demandes déposées à ce jour dans une région qui constitue un pôle économique et industriel régional.
Une wilaya qui prend place au cœur d’un bassin de population de plus de 6 millions d’habitants et représente ainsi un pôle de compétitivité exceptionnel, de par sa position stratégique qui en fait un carrefour d’échanges privilégié. Autant de potentialités qui n’ont pas été sans mobiliser les efforts de l’état autour de la création d’espaces fonciers importants, même si les dernières sorties du wali sur le terrain et précisément sur ces espaces industriels ont mis à nu certains constats qui font que des parcelles octroyées pour la réalisation de projets ne sont pas encore exploitées. Dans ce contexte l’exemple des deux zones industrielles de Sétif et El Eulma est édifiant et le premier responsable de la wilaya a appelé à la mise en œuvre de la réglementation en vigueur à l’effet de récupérer ces espaces fonciers qui doivent aller vers des investissements utiles Le rapport de l’APW au titre de sa dernière session du mois de décembre 2016, fera ressortir que sur les 378 lots des zones industrielles de Sétif, son extension et celle d’El Eulma, 94 parcelles de terrain ne sont pas exploités. Il reste que de nombreux efforts ont été consentis pour la mise en place d’un portefeuille foncier et d’une offre à même d’impulser davantage cette dynamique. Dans ce contexte , pas moins de 15 zones d’activités d’une superficie de 681 Ha dont 529 cessibles ont été créées avec une superficie octroyée de 501 hectares, en plus des 40,18 ha de la zone industrielle de Sétif et des 219 autres hectares hors zone.   Autant d’investissements forts qui sont consolidés par le parc industriel de Ouled Saber ,d’une superficie extensible de 696 hectares et un espace concessible de 559 hectares et déjà un nombre de projets d’investissement orientés vers ce parc de 235 projets . Un fleuron de l’investissement qui constitue avec trois autres réalisations du genre à Jijel, Relizane et Témouchent des priorités du gouvernement dans la mise en œuvre de la nouvelle politique économique, consacrant par la même,184 projets à l’activité industrielle suivie de l’agro alimentaire, les matériaux de construction et les services. Dans ce contexte, le montant des investissements s’élève à plus de 149 milliards de dinars avec plus 27 322 emplois attendus. Une acquisition d’autant plus stratégique qu’elle est affirmée par sa proximité de l’autoroute Est-Ouest, la route nationale 5, l’aéroport du 8 Mai 1945, la voie de chemin de fer mais aussi cette pénétrante autoroutière en voie de réalisation qui reliera le port de Djen Djen à El Eulma pour rejoindre l’autoroute Est-Ouest et s’ouvrir sur la Transsaharienne.

------------////////////////

Beni Chebana
420 foyers raccordés au gaz

Le gaz naturel gagne du terrain dans les zones montagneuses d’une wilaya ou de gros efforts ont été consentis par l’état à l’effet de porter aujourd’hui le taux de couverture à 95%, couvrir l’ensemble des chefs lieux des 60 communes et aller plus loin encore au titre de la densification pour raccorder de nombreux foyers dans les zones les plus reculées.
C’est dans ce contexte que le gazoduc défiant monts et vaux est arrivé dans les zones montagneuses du nord de la wilaya, à Guenzet, Bouandas, Beni Ourtilène pour ne citer que ces communes dont certaines sont déjà à 100% de couverture ou au sud, sur les hauteurs de Hamma, Boutaleb, Ouled Si Ahmed.
La dernière visite du wali au pays de cheikh El Fodhil el Ourtilani, si elle a été marquée entre autres par la mise en service de 856 autres foyers dans la commune de Beni Chebana, n’a pas été sans faire l’objet d’instructions rigoureuses du chef de l’exécutif de la wilaya qui à appelé les entreprises concernées à redoubler d’ardeur pour raccorder avant la fin de l’année les foyers de Arch Beni Djemati.
C’est ainsi que 420 foyers supplémentaires ont été raccordés avant cette échéance dans les agglomérations secondaires de Ait Chiba et Tazrart, où le raccordement de cette sixième tranche en présence des autorités de la daira  n’a pas été sans susciter un profond sentiment de satisfaction au sein des populations. Une cérémonie d’autant plus symbolique que la flamme bleue sera allumée dans le domicile du moudjahid Bakloui Abdalah sous de vibrants youyous.

------------////////////////

Campagne Labours –Semailles
Objectifs atteints

A quelques jours de l’achèvement de la campagne labours semailles, marquée cette année par le traitement d’une importante superficie, les dernières précipitations qui sont venues s’ajouter à celles du mois précédent et ont permis d’aborder cette campagne dans de bonnes conditions, n’ont pas été sans susciter un important sentiment de satisfaction des agriculteurs d’une wilaya à vocation essentiellement agricole.
A l’heure où cette campagne tire à sa fin et sur laquelle les fellahs fondent donc de grands espoirs, il est déjà de bonne augure de relever que les objectifs fixés ont été atteint, consolidés même par une réduction non moins importante de la jachère et atteignant pour cette année les 195 650 hectares toutes spéculations confondues avec faut il également le relever, une part privilégiée consacrée au blé dur dont la superficie représente cette année prés de la moitié de la superficie globale qui a été ensemencées, favorisée en cela par l’écoulement de plus de108 600 quintaux de semences auprès de la CCLS, précise Zerarga Ali, le directeur des services agricoles de la wilaya de Sétif. Dans une wilaya où les rendements sont encore liés à la générosité du ciel, en attendant la réception du grand projet du siècle que sont les grands transferts hydrauliques sur lesquels les agriculteurs des hautes plaines fondent beaucoup d’espoir, sachant l’impact qu’ils sont appelés à induire autant sur les rendements que l’irrigation de prés de 40 000 hectares.
Des ambitions confortées par cette production record relevée lors de la dernière campagne moissons battages,à l’issue de laquelle il a été relevé une production de 3 millions 150 000 quintaux toutes spéculations confondues et pour la première fois depuis 40 ans, a permis à la CCLS d’engranger plus de 1 million de quintaux. Une fois encore et pour ne pas faillir à la tradition et aux investissements consentis par l’état à l’effet d’encourager les producteurs la campagne labours semailles est «boostée» par une série de mesure incitatives qui au-delà du prix consacré aux céréales aura permis cette année à plus de 230 agriculteurs de bénéficier du crédit RFIG pour une enveloppe de 19 milliards de centimes à l’effet d’ entamer dans les conditions qui se doivent cette campagne et aller dans le sens de la dynamique que connait désormais un tel secteur dans la politique du gouvernement.
«Cette campagne s’est déroulé dans de bonnes conditions, les objectifs fixés ont été atteints et nous avons même pu réduire de 1500 hectares la jachère».
 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions