lundi 12 novembre 2018 19:54:42

Métro d’Alger : Cinq nouvelles stations avant la fin 2017

L’extension de la ligne El-Harrach-Bab Ezzouar-Aéroport devrait être mise en service en 2020.

PUBLIE LE : 21-12-2016 | 0:00
Ph : Wafa

L’extension de la ligne El-Harrach-Bab Ezzouar-Aéroport devrait être mise en service en 2020.

«La mise en service des extensions du métro d’Alger, Place des Martyrs-Tafourah, Haï El-Badr-Aïn Naâdja et Aïn Naâdja-Baraki, est prévue pour la fin de l’année 2017», a indiqué, hier, le ministre des Travaux publics et des Transports, Boudjemaâ Talaï.
Le ministre, qui a effectué une visite de travail et d’inspection sur les chantiers des nouvelles stations du métro d’Alger, a précisé que «les travaux avancent selon le programme défini». Concernant l’extension de la ligne El-Harrach-Bab Ezzouar-Aéroport, celle-ci devrait être mise en service en 2020, a encore précisé M. Talaï. Une fois opérationnelles, ces extensions permettront d’augmenter le nombre des usagers du métro d’Alger, qui sont actuellement de 25 millions de passagers par an, soit 120.000 passagers par jour. Ce nombre sera doublé, avec la mise en service des nouvelles stations, soit 225.000 passagers par jour.  L’entrée en service des deux tronçons en cours de réalisation permettra au métro d'Alger d’atteindre une distance linéaire de 18 km. Ainsi, la ligne reliant la Grande-Poste à la place des Martyrs s'étend sur 1,6 km. Elle comprend deux stations, Ali-Boumendjel et place des Martyrs. Cette nouvelle extension s'inscrit totalement en souterrain et dessert les communes d'Alger-Centre et de La Casbah. Un nouvel accès Port-Saïd est réalisé pour la station Ali-Boumendjel, afin de faciliter l’accès aux futurs usagers à partir du Théâtre national  algérien (TNA). Les travaux  de  génie civil de cette extension, confiés au groupement algéro-brésilo-portugais dénommé GMAC, ont démarré en 2010 et touchent à leur fin. En raison de son implantation sur un site archéologique et dans le souci de conserver ces vestiges, la station place des Martyrs abritera un espace musée et sera étendue sur une superficie de 400 m2.
Concernant l’extension Haï El- Badr jusqu’à Aïn Naâdja, celle-ci s'étendra sur 3,6 km. Elle comprendra trois stations. Les travaux de génie civil de cette extension, confiés au groupement algéro-allemand dénommé GDC, entamés en 2011,  tirent à leurs fins. Cette extension conçoit deux ouvrages d’art spéciaux conçus en plate forme, l’un permettant de relier le troisième quai de la station Haï El-Badr au viaduc, l’autre relie le viaduc à la première station de cette extension. Les travaux de génie civil de ces deux ouvrages sont totalement achevés. À l’heure actuelle, l’état d’avancement des travaux est très avancé (important) au niveau des trois stations et du tunnel.
Pour ce qui est de l’extension El-Harrach-Bab Ezzouar-Aéroport d’Alger, dont les travaux sont entamés depuis 2015, celle-ci s’étend sur un linéaire de 10 km et comprend 10 stations. Cette ligne desservira des quartiers denses en populations, tels que Beaulieu, Oued Smar, cité 5-Juillet, Bab Ezzouar, le Pôle universitaire d'El- Harrach, le Centre des affaires de Bab Ezzouar et l'université Houari-Boumediene. Elle reliera le tramway au carrefour de l’université Houari-Boumediene, et offrira une multimodalité au niveau de cette station.
Pour rappel, le métro d'Alger s'étale actuellement sur 13 km. Il comprend 14 stations réparties sur le tracé Grande-Poste – El-Harrach. Vers 2020, la longueur du métro devra atteindre 40 km. Selon certains chiffres avancés par la direction de l’Entreprise du métro d’Alger, le nombre de passagers a doublé, avec l’entrée en service du tronçon El-Harrach-Haï El-Badr.
Le nombre de fréquentations sera appelé à se multiplier, à l’inauguration du tronçon Grand-Poste-place des Martyrs. Mais le véritable succès de ce nouveau mode de transport introduit dans la capitale aura tout son sens, avec la livraison des nouvelles extensions en cours de réalisation, notamment la ligne Aïn Naâdja-Baraki. Deux communes de la capitale connues pour leurs populations denses. Il va sans dire que la fréquentation du métro d’Alger ne cesse de progresser.  En ce qui concerne l’extension du métro vers l’ouest de la capitale, le ministre a fait savoir qu’une étude est en cours de réalisation pour améliorer le transport vers cette destination. Il faut dire que le prolongement du métro est compromis, à cause, notamment, des revenus en baisse de l’État.
Toutefois, dans le plan de réalisation du métro, il est convenu de relier, à travers cette infrastructure, la place des Martyrs à Chevalley, avant que celle-ci ne soit rattachée à la commune de Dély Ibrahim. Ensuite, une autre extension a été prévue entre Dély Ibrahim et Ouled Fayet, en passant par Chéraga.  
Salima Ettouahria

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions