dimanche 24 septembre 2017 22:10:02

Légumineuses : Production en hausse

Le forum régional du développement des légumineuses alimentaires se déroulera les 28, 29 et 30 novembre, à l’université Abdelhamid-Benbadis de Mostaganem.

PUBLIE LE : 29-11-2016 | 0:00
D.R

Le forum régional du développement des légumineuses alimentaires se déroulera les 28, 29 et 30 novembre, à l’université Abdelhamid-Benbadis de Mostaganem.

Promouvoir la culture et la consommation de légumineuses, de par leurs vertus nutritionnelles, et leur impact aux plans, économique et environnemental, tel est l’objectif retenu dans le cadre de l’agenda de l’organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture, au titre de 2016, décrétée année des légumineuses. Selon les chiffres de la FAO qui appelle à poursuivre  les efforts pour soutenir cette dynamique, près de 62 millions de tonnes de légumineuses sont cultivés chaque année à travers le monde, l’Inde étant le plus important producteur, mais aussi, un importateur net.
Les mêmes données indiquent que le commerce international des légumineuses se chiffre autour de 7 milliards de dollars « avec pour principaux contributeurs la Chine, le Brésil, le Canada, la Birmanie et l’Australie ». Pour le cas de notre pays, les légumineuses alimentaires ont occupé, au cours de la campagne 2014-2015, une superficie de 79.600 hectares, pour une production moyenne de 832.000 quintaux pour des besoins estimés à 2,8 millions de quintaux, soit un taux de couverture de 30%, le reste des besoins, soit 1,9 million de quintaux étant importés. Un déficit que le département de l’agriculture compte réduire à travers le programme sectoriel de développement de cette culture, pour la période (2015/2019). Ce programme qui s’inscrit dans le cadre de la politique de réduction de la facture des importations alimentaires vise une production de 1,2 million de quintaux à l’horizon 2019,  à travers, une augmentation de la superficie à emblaver, le démarrage d’un projet d’amélioration des légumineuses alimentaires dans les régions du plateau du Sersou, de Ain Témouchent, de Guelma et de Médéa, régions traditionnellement connues pour leur production de légumineuses alimentaires, la consolidation du programme de production de semences, au niveau des zones estimées à rendement potentiel, ainsi que l’amélioration de l’itinéraire technique par le biais d’actions de vulgarisation et de sensibilisation des producteurs. Dans ce sillage, le ministère de l’Agriculture, du Développement rural et de la Pêche  organise, sous le haut patronage du ministre en charge du secteur, et du wali de Mostaganem, en collaboration avec la Représentation de la FAO, en Algérie, le forum régional du développement des légumineuses alimentaires les 28, 29 et 30 novembre, à l’université Abdelhamid-Benbadis. L’organisation de cet évènement  « n’est pas fortuite, car les légumineuses sont une source essentielle de protéines d’origine et d’acides aminés d’origine végétale pour tous les habitants de la planète et devraient être consommées dans le cadre d’un régime alimentaire équilibré, propre à lutter contre l’obésité, mais aussi à prévenir et à traiter les maladies chroniques telles que le diabète, les pathologies cardiovasculaires et le cancer », note le communiqué du MADRP. Aussi « les légumineuses alimentaires, communément appelées légumes secs, et qui font partie du paysage agricole de notre pays, depuis des millénaires, sont des plantes dont les propriétés fixatrices d’azote peuvent contribuer à accroître la fertilité des sols et avoir des effets bénéfiques sur l’environnement » et avoir des « effets réducteurs de la prolifération des adventices, de l’épanouissement des maladies et ravageurs des céréales ». Toutefois, et en dépit de leurs avantages « les légumineuses alimentaires ne sont pas assez intégrées dans les rotations au niveau des différentes zones agro-écologiques du pays pour diverses raisons ». Le forum qui rassemblera divers acteurs d’institutions gouvernementales relevant des domaines de l’agriculture, de la santé et du commerce, les centres de recherche, les associations d’agriculteurs et de consommateurs, devra permettre de dresser un état des lieux de la filière des légumineuses, et entrevoir les leviers permettant son développement, l’amélioration de la qualité et l’optimisation de la production, en Algérie.
D. AKILA
 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions