mercredi 26 avril 2017 18:42:28

Portes ouvertes sur le diabète/HTA : Des centaines de personnes dépistées

L’Association des diabétiques de la wilaya d’Alger a organisé, tout récemment au jardin d’Essai, El-Hamma, une journée porte ouverte sur le diabète et ses complications, dans le cadre de la célébration de la Journée mondiale du diabète.

PUBLIE LE : 28-11-2016 | 0:00
D.R

L’Association des diabétiques de la wilaya d’Alger a organisé, tout récemment au jardin d’Essai, El-Hamma, une journée porte ouverte sur le diabète et ses complications, dans le cadre de la célébration de la Journée mondiale du diabète. Le président de l’association, M. Fayçal Ouhada, a déclaré qu’«il s’agit d’un village avec 4 ateliers, chacun avec une tâche précise». En effet, selon M. Ouhada, le premier chapiteau accueille les visiteurs pour voir le taux du sucre dans le sang, le deuxième s’occupe de l’indice de masse corporelle, IMC, le troisième est destiné pour le calcul de l’hypertension artérielle et le quatrième chapiteau est chargé de l’éducation et de la nutrition. Le lieu n’a pas été choisi au hasard. C’est le week-end, et beaucoup de personnes viennent en famille afin de profiter de la nature.
«Il est très important pour nous de viser un grand nombre de personnes dans une ambiance pareille afin de procéder au dépistage de ces pathologies, leur donner des conseils sur leurs complications, et les encourager à pratiquer une activité physique,» a expliqué M. Ouhada.
De son côté, le diététicien et membre actif de l'Association des diabétiques, le docteur Karim Messous, a indiqué qu’«il est interdit d’interdire aux diabétiques de manger certains aliments, le plus important et de leur apprendre comment varier leur alimentation quotidienne et l’équilibrer, c’est le conseil de base». Cette journée, organisée en collaboration avec l’entreprise pharmaceutique nationale Saidal et l’Association des médecins algériens, était une occasion, pour ces jeunes étudiants en médecine, d’aider à faire le dépistage pour des centaines de personnes. Mme Bouchnab, qui était accompagnée de sa mère, nous a déclaré que «c’est une bonne initiative à encourager dans d’autres lieux, notamment les entreprises».       
En Algérie, 56,2% des diabétiques développent une neuropathie, 47,1% une rétinopathie, 41% des maladies cardiovasculaires et 31,4 % une néphropathie. Les spécialistes estiment que «la prise en charge d’un diabétique, et particulièrement avancé dans l’âge, est pluridisciplinaire, et nécessite une éducation et une attention particulières».
Et 30% des diabétiques qui ne bénéficient malheureusement d’aucune couverture sociale en Algérie, dont 25% sont des enfants, alors qu’il y a quelques années de cela, ce taux frôlait les 40%.                
 Wassila Benhamed
 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions