jeudi 15 novembre 2018 16:40:47

Conférence de presse de Abdelhak Benchikha : "Je respecte Gérets, mais les trois points resteront en Algérie"

Le sélectionneur national, Abdelhak Benchikha a organisé, hier, à la salle des conférences du stade du 5- Juillet, son habituelle conférence de presse d'avant-match.

PUBLIE LE : 16-03-2011 | 20:49
D.R

Le sélectionneur national, Abdelhak Benchikha a organisé, hier, à la salle des conférences du stade du 5- Juillet, son habituelle conférence de presse d'avant-match. Il a traité dans son intervention inaugurale avant le débat avec les journalistes de l'ensemble des points importants qui intéressent cette décisive rencontre entre l'Algérie et le Maroc ce 27 mars (20 h 30) comptant pour les éliminatoires de la CAN 2012 organisée conjointement par le Gabon et la Guinée-équatoriale. Parmi les points soulevés par Benchikha, la rencontre contre le Maroc est pour l'Algérie un moment incontournable si l'on veut accroître nos chances pour se joindre à la course pour l'accession.
"C'est un match pour le moins décisif. La victoire est impérative pour nous. Pour cela, il faudra "dédramatiser" cette rencontre en ne laissant pas son enjeu avoir des répercussions négatives sur le jeu dans l'ensemble. On espère que cette rencontre soit une fête avant et après le match. Toutefois, on jouera pour la gagner. On doit arrêter les déclarations irresponsables. On doit ne parler que du match, de la tactique et de la façon qui va nous permettre d'être mieux préparé pour négocier cette sortie-derby entre deux équipes voisines. Pour ma part, je dois faire en sorte de réguler l'activation des joueurs. Je respecte le Maroc, les joueurs marocains et l'entraîneur Gérets, mais les trois points resteront en Algérie". 
Il est certain que Benchikha est en train de tout faire pour que cette rencontre entre l'Algérie et le Maroc se déroule dans un respect mutuel en ne se fixant que sur le match en lui-même. Des questions assez nombreuses lui ont été posées concernant la composante. C'est sur ces questions, il avait affirmé qu'il assumait ses choix. Chez lui, sur un tableau, il avait essayé tous les cas de figure possibles et imaginables. Finalement, il a fait son choix en son âme et conscience. "J'ai pris en considération le temps de jeu des joueurs dans leurs clubs respectifs.
J'ai choisi les joueurs en forme et ceux qui sont plus proches. Je suis en contact par téléphone avec l'ensemble d'entre-eux. On parle de leur forme physique, du match contre le Maroc. Les joueurs ont montré une grande détermination. Ce qui est formidable reste le fait que tous les joueurs veulent jouer ce match contre le Maroc. Cela montre leur grande envie et leur motivation. Il va y avoir une concurrence loyale entre les joueurs. J'ai établi une liste équilibrée par poste et par compartiments. J'assume mes choix. Les joueurs que je n'ai pas convoqué cette fois-ci comme Halliche, Meghni, Matmour, Kaddir, Guedioura... pourront l'être s'ils auront plus de temps de jeu d'ici le match retour du mois de juin au Maroc. Le retour de Chaouchi est tout à fait normal. On l'a ramené en étant en position de force."
Benchikha avait montré une certaine gêne concernant le fait que certains mettent trop l'accent sur l'équipe marocaine. Il ne veut pour sa part ne parler que de son équipe." On ne doit plus parler de cette équipe du Maroc. Ce qui m'intéresse, c'est mon équipe. Ce que dit Gérets ne l'intéresse que lui. On sait que cette équipe du Maroc est assez forte. Pour notre part, on doit chercher les failles qui existent au sein de cette équipe marocaine. On doit mettre l'accent sur les défaillances, les problèmes et les faiblesses qu'on peut déceler au sein de cette équipe du Maroc. Ce match pourrait se jouer sur un coup de génie d'un joueur comme Boudebouz, par exemple. On va visionner les matchs du Maroc contre le Niger, l'Afrique du Sud, l'Irlande..."
 Benchikha compte énormément sur l'apport du public annabi, mais aussi algérien, car on va se déplacer de toutes les régions du pays. "Les Annabis m'ont promis plus de 60.000 supporters qui vont nous soutenir du début jusqu'à la fin. On leur demande d'être indulgents avec l'équipe lors des moments de passage à vide. On doit rester derrière notre sélection quel que soit le résultat en cours de match"
Le coach national Benchikha insiste sur le caractère fraternel de cette rencontre contre le Maroc, mais sur le terrain "que le meilleur gagne"
Benchikha a établi, par ailleurs, le programme de l'En durant ce stage de 07 jours à Annaba qui débutera le 20 mars. Il y aura une zone mixte le 21 mars, le 22 mars entraînement avec les attaquants le matin et entraînement collectif l'après-midi, le 23 entraînement le matin avec les défenseurs et entraînement collectif l'après-midi, le 24 réservé aux sponsors, le 25 zone mixte et entraînement collectif, le 26 conférence de presse avec Benchikha. Il est certain que Benchikha aurait aimé bénéficier de plus de temps pour préparer son groupe, mais les dates FIFA faussent les calculs de tous les techniciens. Il n'y a pas que notre équipe nationale qui est pénalisée.
H. Gharbi

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions