mercredi 23 aot 2017 03:29:49

Annaba : Quatre greffes rénales réalisées avec succès

Quatre transplantations rénales ont été effectuées, vendredi et samedi derniers, au service de chirurgie générale de l’hôpital Ibn-Rochd relevant du centre hospitalier universitaire (CHU) d’Annaba, a-t-on appris auprès du chef de service de néphrologie, le professeur Ahsène Atik. 

PUBLIE LE : 08-11-2016 | 0:00
D.R

Quatre transplantations rénales ont été effectuées, vendredi et samedi derniers, au service de chirurgie générale de l’hôpital Ibn-Rochd relevant du centre hospitalier universitaire (CHU) d’Annaba, a-t-on appris auprès du chef de service de néphrologie, le professeur Ahsène Atik. Ces opérations chirurgicales ont ciblé des personnes adultes d’une même famille et des proches, a précisé ce responsable, qui est également président du comité pédagogique national de néphrologie. Il s’agit d’un père donneur à sa fille receveuse, d’une mère donneuse à sa fille receveuse et de deux conjoints, un époux pour sa femme et une épouse pour son mari. Ces opérations chirurgicales ont été réalisées avec succès, a fait savoir le  professeur Atik, ajoutant que les quatre couples se portent bien et vont quitter l’hôpital dans dix jours au plus tard pour les receveurs de rein,  tandis que les donneurs dans trois jours au maximum. Ces quatre transplantations rénales ont été réalisées par une équipe de spécialistes locaux, en coordination avec leurs homologues d’Alger, conduite par le chef de service au CHU Mustapha-Pacha, le professeur Hocine Chaouch, a indiqué le même interlocuteur, mettant l’accent sur leur bonne prise en charge postopératoire. Il est, par ailleurs important de signaler que 30 transplantations rénales ont été effectués jusqu’à ce jour au CHU d’Annaba depuis le mois de juillet 2015 jusqu’à ce jour, pour atteindre 40 interventions à la fin de l’année en cours. Pour ce qui est du programme pour l’année prochaine, le professeur Ahsène Atik prévoit pas moins de 50 autres interventions de greffes rénales pour soulager les personnes souffrant d’insuffisance rénale. Les patients vont bénéficier d’organes prélevés sur des cadavres. Il s’agit d’une pratique devenue une nécessité incontournable, a soutenu M. Atik.
B. Guetmi
 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions