jeudi 21 septembre 2017 11:24:18

Le wali sur les chantiers de la capitale : atouts d’une métropole

«Le plan d'aménagement de la capitale (2012-2035) devrait constituer une opportunité pour la réhabilitation d'Alger la Blanche.» C’est ce qu’a annoncé, hier, le wali d’Alger, M. Abdelkader Zoukh, lors d’une conférence de presse tenue en marge d'une visite d'inspection qu’il a menée dans plusieurs communes de la capitale.

PUBLIE LE : 06-11-2016 | 0:00
Ph : Nacéra I.

«Le plan d'aménagement de la capitale (2012-2035) devrait constituer une opportunité pour la réhabilitation d'Alger la Blanche.» C’est ce qu’a annoncé, hier, le wali d’Alger, M. Abdelkader Zoukh, lors d’une conférence de presse tenue en marge d'une visite d'inspection qu’il a menée dans plusieurs communes de la capitale.

Le  responsable a expliqué que ce plan stratégique ambitionne de transformer la capitale et l'élever au rang d'une grande métropole méditerranéenne. «Ce plan de développement vise à accélérer le développement de la capitale, et ceci à travers la réalisation de programmes d'embellissement, à savoir la réhabilitation du centre historique, la réhabilitation des immeubles, ainsi que l'embellissement de la baie d'Alger», a-t-il souligné.
Dans cette optique,  le chef de l’exécutif de la wilaya d’Alger a rappelé que le montant de l'enveloppe financière allouée par les collectivités locales au titre du plan de développement stratégique de la wilaya d'Alger pour 2016, et qui avoisine les 500 milliards de DA, «sera amené à connaître d’autres mutations dans les prochaines années, à travers l’extension de son réseau de transport public, l’ouverture de l’Aquarium de la ville, l’aménagement des terrasses du port ou encore la réhabilitation du Centre historique (Casbah, Place des Martyrs, Square Port Saïd…)», a-t-il affirmé.
S’agissant l’exposition dédiée à l'éradication de l'habitat précaire qui s’est déroulée à New York, intitulée «Alger, première capitale africaine sans bidonvilles», M. Zoukh a indiqué que cette expérience de l'Algérie en matière de résorption des bidonvilles menée en exécution du programme du Président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika, visant l'éradication totale de l'habitat précaire en Algérie, a été saluée par les membres de l’ONU.
«À travers son programme d'éradication totale des bidonvilles, qui constitue une avancée historique dans la réalisation des objectifs de développement durable à l'horizon 2030, Alger aura ainsi réussi son pari en la matière en précédant de 15 ans l'atteinte des objectifs tracés par les Nations unies dans ce domaine», s’est-t-il félicité, ajoutant que l’ONU a appelé les autorités algériennes à partager cette expérience avec les États voisins, en particulier avec les pays africains et subsahariens confrontés à de sérieux problèmes de prolifération des bidonvilles. Aussi, la première étape de cette visite sur site a été l’inauguration de la placette publique Tafourah où Zoukh a montré son mécontentement suite à l’état détérioré du gazon et fait savoir que le but de ces travaux est de rendre à cette immense et belle place publique son lustre d’antan.
Le wali s’est ensuite rendu au niveau de la placette Ali-Mellah (ex-base de vie Cosider). Sur site, Abdelkader Zoukh a insisté sur la nécessité d'accélérer la cadence des travaux pour permettre la réalisation au plus vite des espaces de détente. Il s'est enquis également de l’état d’avancement des travaux d’aménagement au niveau du boulevard Sidi Yahia, où il a exhorté les organismes promoteurs à davantage d’efforts afin d’achever les programmes dans les délais impartis. À Bentalha, dans la commune de Baraki, la délégation de wilaya a officiellement mis en service trois stades de proximité qui ont trouvé un écho favorable parmi les habitants, et les jeunes du quartier, qui ont d’ores et déjà programmé des rencontres inter-quartiers, et ont laissé entendre qu’ils ne ménageront aucun effort pour le conserver.
À son arrivée sur le site des Sablettes, le wali a inauguré le théâtre en pleine air, des restaurants, ainsi qu’un cafeteria. «Les citoyens peuvent désormais profiter de ces aires de détente. Nous y avons mis les moyens d’ailleurs», a-t-il affirmé.
 Toujours selon le wali, le plan de la réhabilitation de la Baie d’Alger permettra également le renforcement de cet immense espace qui permettra de consacrer Alger ville méditerranéenne, voire mondiale sur une longueur de plus de 650 hectares, outre la mobilisation d'une superficie de près de 300 hectares à l'investissement touristique et 500 hectares à l'investissement économique.
Il a inauguré également la cascade d’eau et la mise à niveau des jardins et des espaces verts de l’axe hôpital Drid-Hocine – Cité Garidi. «Nous voulions créer des pôles de distraction, et nous avons réussi», a soutenu le wali d’Alger.
La délégation de wilaya a visité, par ailleurs, d'autres projets s'inscrivant dans le cadre de l'aménagement et de la modernisation de la capitale, notamment dans les communes de Sidi M'hamed, Hussein Dey, Hydra, Kouba et la Place du 1er-Mai.
Des projets d’envergure et d’embellissement tous azimuts qui vont permettre à Alger de devenir un pôle de distraction et de loisirs incontournable pour l’ensemble des Algériens.
Sarah A. Benali Cherif
 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions