dimanche 21 juillet 2019 00:11:16

Recouvrement des créances des PME/PMI : Un intérêt capital

Le recouvrement des créances présente dans le cadre de l’activité commerciale ou financière un intérêt capital pour les entreprises. Aujourd’hui, l’entreprise évolue dans un environnement économique où les enjeux financiers de l’impayé se révèlent importants face aux défaillances des clients.

PUBLIE LE : 09-10-2016 | 0:00
D.R

Le recouvrement des créances présente dans le cadre de l’activité commerciale ou financière un intérêt capital pour les entreprises. Aujourd’hui, l’entreprise évolue dans un environnement économique où les enjeux financiers de l’impayé se révèlent importants face aux défaillances des clients. Pour justement faire face aux impayés les entreprises locales sont censées comprendre les techniques de recouvrement des créances.
Ce domaine, en particulier, constitue l’une des procédures essentielle dans l’activité des entreprises.
C’est une dette matérielle ou de service qu’un débiteur donné doit à un créancier donné. Celui qui est censé payer la créance s’appelle « le débiteur ». En effet, selon les explications des professionnels, lorsqu’on se dérobe à la créance durant sa date d’exigibilité, elle devient un impayé. C’est là qu’intervient la question du recouvrement de créances.
Il faut le dire, la Chambre algérienne de commerce et d’industrie (CACI), consciente des problèmes dont les petites et moyennes entreprises font face quotidiennement, organise à ce titre, les 10 et 11 octobre un séminaire-atelier sur : « Le Recouvrement des Créances » à l’Ecole Supérieure Algérienne des Affaires (ESAA), Mohammadia  Pins Maritimes à Alger. S’agissant de ces objectifs, la CACI, souligne que ce séminaire-atelier vise notamment à enseigner aux participants les techniques comportementales du recouvrement des créances, en passant par l’apprentissage des moyens de paiement et des motifs de non-paiement liés entre autres aux litiges, aux faux litiges et à leur résolution ainsi qu’aux dysfonctionnements internes et externes de l’entreprise. « A l’issue de ce séminaire », précise la même source : « l’apprenant aura assimilé la notion de risques et leur suivi dans sa mission de recouvrement, à travers une animation interactive basée sur une méthodologie participative, des jeux de rôles, des simulations et des cas pratiques ».
Pour les entreprises désireuses de prendre part à ce séminaire, la CACI a indiqué qu’elle sont obligés de payer les frais de participation à régler en espèces ou par chèque bancaire libellé au nom de la Chambre ou par virement bancaire au compte BNA N°00100/ 599 0300 351 732 clé 40 au plus tard le jour du séminaire. Les frais sont fixés à 40.000 DA TTC par personne.
Makhlouf Ait Ziane

 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions